Vinyle Supertramp

Supertramp, groupe britannique formĂ© en 1969, s’est imposĂ© comme l’une des formations les plus crĂ©atives du rock progressif avec des Ă©lĂ©ments de pop. Connu pour leur son caractĂ©ristique mĂŞlant des harmonies vocales complexes, des claviers innovants et des paroles introspectives, Roger Hodgson et Rick Davies, leaders du groupe, ont su captiver un public mondial. Les vinyles de Supertramp sont apprĂ©ciĂ©s pour leur richesse musicale et leur production de haute qualitĂ©, offrant une expĂ©rience d’Ă©coute inĂ©galĂ©e.

Vinyles les plus connus de Supertramp

La discographie de Supertramp offre une palette de sons et d’Ă©motions, avec des albums qui ont marquĂ© les esprits et influencĂ© le genre du rock progressif. Voici une sĂ©lection de leurs vinyles les plus emblĂ©matiques :

Vinyle Supertramp « Breakfast in America »

  • Date de sortie : 1979
  • Genre : Rock progressif, Pop
  • Chansons populaires : « The Logical Song », « Goodbye Stranger », « Take the Long Way Home »

« Breakfast in America » est l’album le plus vendu de Supertramp, offrant un mĂ©lange de pop rock mĂ©lodique et de textes introspectifs. Son succès repose sur une combinaison de compositions accrocheuses et de musiciens exceptionnels, faisant de ce vinyle un classique intemporel.

PROMO -4% Breakfast In America

Vinyle Supertramp « Crime of the Century »

  • Date de sortie : 1974
  • Genre : Rock progressif
  • Chansons populaires : « Dreamer », « Bloody Well Right », « School »

« Crime of the Century » est reconnu pour sa production soignĂ©e et ses compositions sophistiquĂ©es, offrant un voyage musical Ă  travers des thèmes de l’aliĂ©nation et de la dĂ©sillusion. Ce vinyle est un chef-d’Ĺ“uvre du rock progressif, soulignant la capacitĂ© du groupe Ă  fusionner poĂ©sie et musique.

Vinyle Supertramp « Even in the Quietest Moments… »

  • Date de sortie : 1977
  • Genre : Rock progressif
  • Chansons populaires : « Give a Little Bit », « Fool’s Overture »

« Even in the Quietest Moments… » est apprĂ©ciĂ© pour ses ballades poignantes et ses arrangements musicaux Ă©laborĂ©s. L’album explore des textures sonores plus douces tout en conservant la complexitĂ© caractĂ©ristique de Supertramp, rendant ce vinyle une pièce captivante de leur discographie.

Biographie de Supertramp

Supertramp est un groupe de rock progressif britannique formĂ© en 1969 sous l’impulsion de Rick Davies et Roger Hodgson. Le groupe a connu un succès international dans les annĂ©es 1970 et 1980, combinant des Ă©lĂ©ments de rock, de pop et de musique progressive avec des textes souvent introspectifs et des arrangements musicaux complexes.

Le groupe a Ă©tĂ© initialement formĂ© quand le musicien nĂ©erlandais Stanley August Miesegaes offrit Ă  Rick Davies de financer un groupe, Ă  condition que Davies en soit le leader. Davies forma alors Supertramp avec Roger Hodgson, Richard Palmer, et Robert Millar. Leur premier album, « Supertramp », sorti en 1970, ne rencontra qu’un succès modĂ©rĂ©, tout comme leur deuxième album « Indelibly Stamped » en 1971.

Cependant, le vĂ©ritable succès commercial du groupe commença avec la sortie de leur troisième album, « Crime of the Century » en 1974, qui inclut des titres devenus classiques comme « Dreamer » et « Bloody Well Right ». L’album marque un tournant avec l’introduction de Dougie Thomson Ă  la basse, Bob Siebenberg Ă  la batterie et John Helliwell aux saxophones et clarinettes, stabilisant ainsi la formation classique du groupe.

Supertramp continua sur sa lancĂ©e avec des albums comme « Crisis? What Crisis? » (1975), « Even in the Quietest Moments… » (1977) et surtout « Breakfast in America » (1979). Ce dernier est le plus grand succès du groupe, contenant des hits tels que « The Logical Song », « Goodbye Stranger », « Take the Long Way Home » et « Breakfast in America ». L’album a remportĂ© plusieurs prix et s’est vendu Ă  plus de 20 millions d’exemplaires dans le monde.

Les annĂ©es 1980 ont vu d’autres succès, mais Ă©galement des tensions croissantes entre Davies et Hodgson, aboutissant au dĂ©part de Hodgson en 1983 après la sortie de « …Famous Last Words… ». Le groupe a continuĂ© Ă  enregistrer et Ă  tourner avec Davies Ă  la tĂŞte, sortant des albums comme « Brother Where You Bound » (1985) et « Free as a Bird » (1987).

Après une pause dans les annĂ©es 1990, Supertramp s’est reformĂ© pour plusieurs tournĂ©es dans les annĂ©es 2000, bien que sans Roger Hodgson qui poursuivait sa carrière solo. La musique de Supertramp reste populaire, caractĂ©risĂ©e par une combinaison de mĂ©lodies accrocheuses, d’instrumentation sophistiquĂ©e et de paroles rĂ©flĂ©chies, et continue d’attirer de nouveaux fans tout en conservant son public de longue date.

Discographie de Supertramp

  1. Supertramp (1970) : Le premier album Ă©ponyme du groupe. Il prĂ©sente un son expĂ©rimental et progressif, mais n’a pas rencontrĂ© un grand succès commercial.
  2. Indelibly Stamped (1971) : Deuxième album du groupe, qui continue dans la veine du rock progressif avec un son un peu plus orientĂ© rock. Comme le premier album, il n’a pas beaucoup attirĂ© l’attention Ă  sa sortie.
  3. Crime of the Century (1974) : Cet album marque un tournant majeur dans la carrière du groupe, avec des succès comme « Dreamer » et « Bloody Well Right ». L’album a Ă©tĂ© acclamĂ© pour sa production sophistiquĂ©e et ses compositions complexes.
  4. Crisis? What Crisis? (1975) : Moins cĂ©lèbre que son prĂ©dĂ©cesseur, cet album contient nĂ©anmoins des morceaux remarquables comme « Lady » et « Ain’t Nobody But Me ».
  5. Even in the Quietest Moments… (1977) : Cet album inclut le cĂ©lèbre « Give a Little Bit », ainsi que « Fool’s Overture », un morceau Ă©piquement progressif.
  6. Breakfast in America (1979) : Le plus grand succès de Supertramp, cet album comprend des hits mondiaux tels que « The Logical Song », « Goodbye Stranger », et « Take the Long Way Home ». L’album a gagnĂ© plusieurs prix et est devenu un classique du rock.
  7. …Famous Last Words… (1982) : Dernier album avec le cofondateur Roger Hodgson. Bien que moins rĂ©ussi que « Breakfast in America », il contient des chansons populaires comme « It’s Raining Again » et « My Kind of Lady ».
  8. Brother Where You Bound (1985) : Premier album après le départ de Hodgson, marqué par un ton plus sombre et des thèmes politiques, avec la chanson titre de près de 17 minutes qui présente un solo de guitare de David Gilmour.
  9. Free as a Bird (1987) : Cet album continue dans la veine progressive avec des synthĂ©tiseurs plus prĂ©sents, incluant des morceaux comme « I’m Beggin’ You » qui a atteint le sommet des charts de dance aux États-Unis.
  10. Some Things Never Change (1997) : Après une pause de plusieurs années, cet album marque un retour aux racines du groupe avec des chansons comme « Sooner or Later ».
  11. Slow Motion (2002) : Dernier album studio en date de Supertramp, continuant à explorer des thèmes et des sons qui caractérisent le groupe, avec des morceaux comme « Slow Motion ».